fbpx

Conseils pour réussir la cuisson des pâtes

cuisson pâtes

Cuire des pâtes semble tellement évident, mais parfois, les choses qui paraissent simples s’avèrent être les plus délicates. Plusieurs facteurs sont à considérer pour une cuisson parfaite. Faut-il ajouter du sel et de l’huile dans l’eau ? Est-il nécessaire de passer à l’étape du rinçage à l’eau froide à la fin de la cuisson ? En bref, il est important d’en savoir un minimum sur les différentes variétés de pâtes et leur spécificité.

Une cuisson al dente

On le sait tous, pour cuire des pâtes, il faut avant tout mettre de l’eau à bouillir. Le dosage idéal est de 1 litre d’eau pour 100 g de pâte. Quant au temps de cuisson, cela varie en fonction de l’aspect des pâtes, l’emballage donne généralement toutes les indications nécessaires.

Lorsque l’eau commence à bouillir, il est temps d’ajouter du sel, avec un dosage bien précis. Pour 1 litre d’eau, 10 grammes de sel sont nécessaires. L’erreur à ne pas commettre est de rajouter de l’huile dans l’eau de cuisson. En effet, le gras empêchera la sauce de bien s’enrober avec les pâtes.

Afin d’éviter que les pâtes ne se collent entre elles, il faut penser à les remuer de temps en temps à l’aide d’une cuillère en bois. Cette astuce empêchera en même temps l’eau de déborder de la casserole.

Lorsque le temps de cuisson indiqué sur l’étiquette arrive à terme, il est temps d’effectuer un test de goût. Si la texture est tendre à la surface, mais légèrement résistante une fois en bouche, on obtient une cuisson parfaite dite “al dente”.

L’étape finale est le rinçage des pâtes, mais celui-ci ne fait pas l’unanimité auprès des experts de la gastronomie. En effet, le fait de rincer les pâtes ferait perdre l’amidon contenu dans ces dernières. Selon votre avis : ne les rincez pas, mais rajouter directement votre sauce dans la casserole une fois l’eau égouttée.

Réussir la cuisson des pâtes fraîches

Les pâtes fraîches se préparent quelques minutes avant de les servir. Il faut respecter le même dosage d’eau et de sel. À la différence des autres variétés de pâtes sèches, celles-ci sont cuites en moins de 10 minutes. Les pâtes fraîches doivent rester fermes, il est donc très important de les remuer constamment pendant la cuisson. Cela empêchera en même temps que les pâtes ne se collent entre elles.

La meilleure façon de savoir si les pâtes fraîches sont prêtes, il suffit de faire un test de goût. Par contre, pour certaines variétés de pâtes comme les raviolis, cette étape n’est pas nécessaire. À une minute de la fin de cuisson, les raviolis remontent à la surface de l’eau.

Enfin, pour lier les pâtes, il suffit d’ajouter de la matière grasse comme le beurre ou l’huile d’olive avant le dressage.

Petite astuce du chef

Pour réussir la cuisson des pâtes, il faut diviser le temps de cuisson par deux et rajouter 2 minutes. Par exemple pour une cuisson en 10 minutes cuire 7 minutes ( 10 divisé par 2, + 2 minutes) 

La deuxième étape consiste à finaliser la cuisson avec la sauce et le fond d’eau de cuisson qui s’avère être riche en amidon. 

Cette technique permettra à la sauce de bien pénétrer dans les pâtes qui finiront  de se réhydrater uniquement avec la sauce et non pas de l’eau.  La deuxième partie de la cuisson ne prendra que deux minutes. 

Quant aux ingrédients pour réaliser la sauce, il faut laisser libre cours à son imagination. Un peu d’huile d’olive, de l’ail, du piment, de la crème fraîche pour les gourmands et un assortiment d’épices/herbes feront l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.