fbpx

Comment choisir un vin italien ?

vin italien

Le Chianti et le Barolo font la réputation de l’Italie dans le monde. Par ailleurs, on en recense pas moins de 300 000 exploitations viticoles en Italie et quelques grands vins sortent du lot et méritent d’être connus. En effet, en Italie, les campagnes sont belles, mais le sol est aussi parfait pour la culture de la vigne.
Avant de commencer à analyser les vins italiens, il faut se poser les bonnes questions : quel est le profil aromatique du vin recherché ? Quels types de sensations cherche-t-on à ressentir dès le contact du vin avec la langue ?

D’où viennent les arômes du vin ?

Les vins de haute qualité ont vieilli pendant une longue période en fûts et en bouteille. Au fil du temps,  le vin commence à acquérir une certaine maturité, et ainsi naissent les arômes :

  • Les arômes “primaires” proviennent du raisin et de sa fermentation.
  • Les arômes “secondaires” proviennent du vieillissement en fût et de la conversion de l’acide malique plus agressif en acide lactique plus doux.
  • Les arômes “tertiaires” proviennent du vieillissement en bouteille. C’est là que les tanins, généralement plus astringents dans les vins jeunes, s’assouplissent et acquièrent un caractère rond et velouté.

Parce que les goûts de chacun sont différents. Il est important de connaitre les cépages italiens du moins les plus connus afin de comprendre leurs saveurs et de trouver un style de vin qui pourrait plaire à chacun : nebbiolo, sangiovese, barbera, lambrusco

Le classement par catégorie des vins italiens

Les vins italiens sont classés en quatre catégories, depuis les vins de table jusqu’aux prestigieux DOCG :

Les vins de table ou “Vino da Tavola”

Cette dénomination regroupe les vins italiens ordinaires sans appellation.  Les bouteilles classées dans cette catégorie ne sont pas soumises à des réglementations, autres que les règles d’hygiène lors du processus de fabrication. Les vins de table italiens sont souvent proposés par lot de 6 et ils sont plus accessibles au niveau du coût.

L’IGT (Indicazione Geografica Tipica)

Le label IGP regroupe les différents vins fabriqués dans des zones géographiques spécifiques. Le nom de la région où le vin est produit est mentionné sur l’étiquette. Pour obtenir cette appellation, il est impératif que les raisins vinifiés soient issus de la région mentionnée : Toscana, Sicilia, …

Les  vins classés dans cette catégorie sont proposés sur le marché à des prix concurrentiels.

DOC (Denominazione di Origine Controllata)

Le label DOC est l’équivalent de l’AOC français. Les vins DOC doivent répondre à une norme de qualité très stricte. Le processus de vinification doit respecter un cahier des charges. Ceci définit précisément les caractéristiques des raisins et les exigences de production tout au long de la fabrication du vin. La mise en place du label DOC a nettement amélioré la qualité du vin italien.

DOCG (Denominazione di Origine Controllata e Garantita)

Le label DOCG trône au sommet de la pyramide des appellations des vins en Italie. Pour obtenir ce prestigieux label, les réglementations sont encore plus strictes. Le volume de production est limité et chaque bouteille de vin DOCG est étiquetée avec un sceau gouvernemental numéroté sur le goulot. Ci-après quelques exemples de vins italiens DOCG :

  • Le Barolo
  • Le Barbaresco
  • Le gattinara
  • Le ghemme
  • L’asti spumante
  • Le moscato-d’asti, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *